Histoire de l'assurance santé. De son origine à nos jours, l'assurance santé a toujours eu une place prépondérante dans notre vie

Vous êtes ici > Accueil > Régime santé en France > Histoire de l'assurance santé

L'homme éprouve depuis toujours un certain besoin de sécurité. Qu'il soit question de santé ou autre, l'homme a vite compris l'importance et les vertus de l'entraide. Au fil des temps, nos aînés ont sans cesse inventé, réinventé, amélioré divers moyens et systèmes afin de se protéger. Ce qu'il faut savoir, c'est que l'assurance santé s'est basée (et se base toujours) sur un certain esprit de solidarité entre les assurés. Cet esprit de solidarité vise entre autres à ce que les personnes en difficulté de toutes sortes, ainsi que les aisés aient accès à des soins égaux de qualité, en intégrant une grande famille composée par les assurés.

 

Vu sous cet angle, les premières formes d'assurance santé remontent longtemps avant le Moyen-âge, voire même plus loin. Dans ces temps, les parents soignent leurs enfants au moment où ces derniers n'ont pas encore les moyens, ou encore la capacité de se soigner eux-mêmes. Puis, quand ces enfants en sont enfin capables, les parents eux, commencent à prendre de l'âge, et perdent peu à peu leurs capacités et leurs moyens. A un moment donné, ce seront leurs descendances qui prendront à leur tour soin d'eux. Aussi, la meilleure assurance santé que pouvaient avoir les parents était d'avoir plusieurs enfants. Ce principe de solidarité entre membres d'une même famille est toujours aussi présent de nos jours.

 

Autre forme, premiers signes de solidarité et/ou d'assurance santé : la prise en charge des funérailles de manière collective entre les compagnons d'esclavage. Là, on parle de l'Antiquité. A cette période, la solidarité entre les hommes se faisait ressentir, lorsque les esclaves consacrèrent une partie de leurs petits gains pour honorer leur camarade, et leur offrir des funérailles dignes de ce nom. Ceci est toujours d'actualité de nos jours, lorsqu'on parle d'assurance décès, de forfait obsèques etc. Tout cela pour démontrer que les bases de l'assurance santé remontent bien plus loin dans le temps.

 

Puis avec l'évolution, différentes structures commencent à se mettre en place. A partir du Moyen-âge sont apparues les premières églises au service des pauvres, les divers hôpitaux (hôpital des Quinze-Vingt de Saint Louis ; les invalides pour les militaires de Louis XIV etc.).Vers la période de la Révolution est apparu le social assistanciel, un droit au secours pour les indigents, ou ceux qui ne peuvent pas travailler en raison d'une infirmité, de l'âge etc. Ceci fût considéré comme une dette inviolable et sacrée de la Nation....

 

On dit aussi que la première assurance santé est apparue en Angleterre, à l'époque de la reine Elisabeth 1ère. Vers les années 1601, une loi fût établie en faveur des membres d'une paroisse. Cette dernière eût alors une certaine obligation d'assistance envers ses membres (assistance pécuniaire pour les enfants, les invalides, etc.).

 

Mais l'assurance santé voit une réelle ébauche de départ vers le début des années 1800, sous la forme de sociétés de secours mutuels. Mais une loi (loi de Chapelier) fit obstacle en 1791 en interdisant toute association ouvrière et/ou association dans le milieu du travail. Vers 1880 en Allemagne, l'assurance santé prend place avec un système conçu par Bismarck. Quelques années plus tard, une loi sur la mutualité qui deviendra plus tard la charte de la mutualité fût enfin approuvée en 1898.

 

Quelques uns pourraient être surpris, mais les mutuelles existaient bien avant les premières interventions de la législation sociale. Ce n'est que bien plus tard que la mutuelle fût considérée comme un renfort, entre autres pour combler les remboursements de la sécurité sociale. Mais la mutualité et quelques sociétés de secours mutuels existaient et œuvraient déjà dans le domaine de la protection santé.

 

1898, une loi marque le départ des premières actions de la législation sociale. Cette loi (la loi NADAUD) permettait de couvrir les accidents du travail au niveau des industries. Puis avant même que cette loi fût votée en 1898, une loi sur les retraites ouvrières et paysannes fût également proposée en 1890 : la loi LAISSANT. Celle-ci fût à son tour votée en 1910. A partir de là, tout s'enchaîne : 1921, dépôt du projet de loi sur les Assurances sociales et santé...

 

Entre temps, les allocations familiales apparurent dans les années 1897. Les allocations familiales constituaient alors un supplément de salaire pour les ouvriers de quelques secteurs publics. Puis en 1932, le gouvernement empruntera un système mis en place par quelques patrons comme Romanet (directeur d'une société de métallurgie de Grenoble), à savoir les caisses de compensation, qui sont qualifiées comme l'ancêtre des caisses d'allocations familiales. Par la suite, l'affiliation aux caisses d'allocations familiales fût rendu obligatoire grâce à une loi du gouvernement Tardieu. Seul le secteur agricole n'y sera pas affilié.

 

Vers les années 1930, les assurances sociales furent créées, pour une assurance vieillesse et une assurance chômage des salariés. L'assurance sociale eût un caractère obligatoire, et de ce fait, un salarié sur deux était assuré en Europe. Il est à noter que cette assurance sociale ne fût pas encore une assurance santé proprement dite. Mais les garanties ont évolué : la maladie, l'invalidité et le décès furent couverts par la suite, ainsi que des indemnités journalières en cas d'arrêt de travail, des indemnités maternité, et une retraite. Si au début, le régime général de l'assurance maladie n'était destiné qu'aux salariés et à leur famille, une large catégorie de la population fût peu à peu prise en compte comme des jeunes libérés du service militaire, des femmes divorcées n'ayant aucun travail etc.

 

1945, fondation de l'assurance maladie et de la Sécurité sociale. Cette dernière fût alors considérée comme le meilleur système d'assurance santé jamais conçu. Ce système français reflétait à la fois le système conçu par BISMARCK en 1880 ainsi que le système anglais par CHURCHILL. Cette forme d'assurance santé eût, et a toujours un caractère obligatoire : le régime obligatoire. Ainsi, ce système français constitua la base de la sécurité sociale actuelle, et a évolué avec les besoins, les technologies, les nouvelles maladies etc.

 

L'assurance santé fût définie par la suite comme une assurance qui couvre tout ou partie du coût des dépenses que doit payer un assuré, pour les divers soins médicaux qui lui sont nécessaires. Depuis 1945, et ce jusqu'à maintenant, on pouvait distinguer deux grands acteurs de l'assurance santé : la sécurité sociale et les mutuelles. Quelques mutuelles ont même participé à la gestion de certains régimes obligatoires (cas encore rencontré actuellement).

 

Des valeurs d'entraide et de solidarité ont alors été à la base de l'assurance santé, et ces mêmes valeurs régissent ces deux grands acteurs de l'assurance santé. De ce fait, aucune concurrence n'est présente au niveau de ces deux entités, elles sont même complémentaires. En effet, en raison des différents problèmes qu'ont rencontrés l'assurance santé, des problèmes comme la croissance constante des frais de santé, le financement des régimes etc., chacune d'entre elles se révèle inapte à assurer seule la santé de la population. Certes, la souscription à une mutuelle reste facultative, et que la sécurité sociale demeure la seule assurance santé pour certains. Mais souscrire une complémentaire santé qui peut renforcer les remboursements de la sécurité sociale est devenu depuis longtemps la meilleure chose à faire, en vue d'une meilleure assurance santé.

 

Depuis, les mutuelles ont bien évolué et proposent actuellement plusieurs gammes de produits d'assurance santé comme : la complémentaire santé, l'assurance prévoyance, la prévention santé, l'épargne et la retraite complémentaire, etc. (selon la mutuelle).

 



assurance mutuelle
Assurance et Mutuelle présente ces services et outils gratuits
Choisissez votre mutuelle
Comprendre et bien choisir votre complémentaire santé