Expert en assurance

Vous êtes ici > Accueil > Présentation de l'assurance > Les métiers de lÂ’assurance > Expert en assurance

[Cette fiche-métier sur l'expert en assurance a été réalisée avec la participation de l'Ecole Supérieure d'Assurances (ESA) : elle présente l'un des nombreux métiers de l'assurance auxquels ses formations en assurance permettent d'accéder]

Expert en assurancesL’expert en assurance joue un rôle crucial dans le processus d’indemnisation des sinistrés, puisque c’est lui qui a la tâche d’estimer le montant des dommages subis et de proposer à l’assuré un montant d’indemnisation. Même s’il est vrai que l’expert intervient le plus souvent après la réalisation d’un sinistre, il n’est pas exclu qu’il soit fait appel à lui en amont de la signature d’un contrat d’assurance, notamment afin d’évaluer le montant d’un bien assurable.

Cette page fera le point sur les fonctions et les compétences de l’expert en assurance, afin d’en apprendre un peu plus sur ce métier de l'assurance, avant de s’intéresser au parcours de formation permettant d’accéder à cette profession. Elle décrira également le montant de salaire que peut espérer percevoir un expert en assurance, avant de faire le point sur les perspectives d’évolution de carrière qui peuvent s’ouvrir à lui.

Rôle et profil de l’expert

Expert en assurancesL’expert en assurance est avant tout une personne spécialisée dans un domaine ou un corps de métier particulier (bâtiment, construction, réparation automobile, agriculture, transport aérien et maritime, médecine, objets d'art, etc.). En effet, chargé d’évaluer un bien ou, en cas de sinistre, le montant des dommages occasionnés par un événement dommageable (vol, accident, etc.), l’expert en assurance doit avoir une connaissance technique très précise du ou des objets qui sont soumis à son évaluation.

Le travail fourni par l’expert en assurance se scinde en deux phases distinctes :
- le travail effectué en amont de la souscription à un contrat d’assurance,
- le travail effectué après réalisation d’un sinistre.

En amont de la souscription à un contrat d’assurance, l’expert en assurance peut être mandaté par la compagnie d’assurance pour laquelle il travaille ou qu’il représente (dans le cas où il exerce en indépendant), ou bien appelé par un « preneur d’assurance » (un futur souscripteur éventuel), afin d’effectuer des travaux d’expertise préalables visant à estimer la valeur des biens à garantir. Ces biens peuvent être divers et variés quant à leur nature, sachant qu’il pourra s’agir d’expertiser des bâtiments, des véhicules, des machines industriels, ou encore des objets d'art.

Après la survenance d’un sinistre, l’expert en assurance sera mandaté par la compagnie d’assurance pour laquelle il travaille ou qu’il représente en tant que prestataire indépendant pour enquêter sur les circonstances dans lesquelles s’est déroulé ledit sinistre. Il lui est alors demandé, à partir des observations qu’il effectue de son œil avisé, d’en identifier les causes, d’en décrire les circonstances et d’estimer le montant du dommage ou du préjudice subi par l’assuré. Ce type de travail effectué par l’expert en assurance constitue ce que l’on pourrait appeler un « travail de terrain ».

Sa tâche cependant ne s’arrête pas là, car il doit alors s’adonner à un travail de suivi de dossier, qui consiste à :
- rédiger des rapports sur les expertises qu’il a effectuées,
- proposer un montant de prise en charge, en réparation du préjudice subi, pour chaque sinistre expertisé, tout en tenant compte des clauses et des montants de garantie figurant dans le contrat souscrit,
- négocier, le cas échéant, avec les assurés, pour leur faire accepter les propositions qu’il leur soumet.

Afin d’être en mesure d’effectuer les tâches qui lui incombent, l’expert en assurance doit donc posséder des connaissances techniques approfondies et maîtriser les règles juridiques inhérentes au contrat d'assurance et aux mécanismes d'indemnisation.

Outre ces compétences techniques et juridiques, l’expert en assurance doit posséder un sens aigu du relationnel et du contact humain, sachant que ses fonctions peuvent l’amener parfois à rentrer en contact avec des personnes en état de choc, suite à la survenance d’un sinistre. Il doit donc être en mesure de communiquer avec tact et diplomatie avec les personnes qu’il côtoie.

Enfin, étant donné que chaque sinistre le met en face d’une situation différente, l’expert en assurance doit acquérir et cultiver la capacité à se remettre en cause et à s’auto-former, en tirant les leçons des expériences auxquelles son activité professionnelle lui permet de se confronter.

Formation de l’expert

Formation Expert AssurancesLe métier d’expert en assurance ne dispose pas d’un parcours de formation précis : il est toutefois difficile d’accéder à ce métier sans un niveau minimum de formation Bac +2. Le niveau de formation des experts s’étend généralement de Bac +2 à Bac +5.

L’exercice de ce métier de l’assurance requiert de suivre un cursus spécifique, fonction du domaine de compétences dans lequel l’expert en assurance voudra se spécialiser.

Ainsi la personne qui se destinera à effectuer des expertises d’accident corporel devra suivre une formation de médecin, celle qui cherchera à se spécialiser dans les risques industriels, suivra une formation d’ingénieur, tandis que celle qui voudra opérer dans l’expertise de sinistres immobiliers aura intérêt à justifier d’une formation d’architecte.

Pour être en mesure d’exercer ce métier, il sera ensuite nécessaire de passer une certification professionnelle.

Enfin, il faut savoir qu’il est rare d’accéder à la profession d’expert en assurances sans avoir préalablement muri les connaissances techniques acquises au cours de sa formation, dans le cadre d’une expérience professionnelle. Il est généralement nécessaire, pour pouvoir exercer ce métier, de faire état d’une expérience professionnelle antérieure.

Salaire de l’expert

Salaire Expert AssurancesIl est difficile de donner une évaluation précise du montant de salaire moyennement perçu par l’expert en assurances, étant donné que le montant de ses revenus dépend de son volant d’activité, lorsqu’il exerce en libéral. Selon certaines sources, le salaire moyen d’un expert en assurances exerçant en indépendant oscille entre 1 700 et 2 500 € par mois.

Quant au salaire moyen de l’expert en assurances employé au sein d’un cabinet d’expertise, il variera généralement entre 1 450 et 2 100 € par mois.

Evolution de carrière

Carrière Expert AssurancesS’il commence à exercer sa profession en tant que salarié d’un cabinet d’expertise ou d’une compagnie d’assurance, l’expert pourra voir évoluer sa carrière en se voyant confier de plus grosses responsabilités (expertises de plus gros sinistres, gestion d’un portefeuille de sinistré plus important, gestion d’une petite équipe de collaborateur visant à l’assister) ou bien en décidant de s’installer en tant qu’indépendant.

S’il exerce déjà en profession libérale, l’expert pourra voir sa carrière évoluer en cherchant à développant son activité professionnelle, éventuellement en intégrant un réseau d’expert, ou bien en misant sur le développement de partenariats professionnels (avec d’autres cabinets d’expertise ou encore avec des sociétés d’assurances, par exemple).



assurance mutuelle
Assurance et Mutuelle présente ces services et outils gratuits
Choisissez votre mutuelle
Comprendre et bien choisir votre complémentaire santé