LÂ’agent général dÂ’assurances

Vous êtes ici > Accueil > Présentation de l'assurance > Les intermédiaires dÂ’assurance > LÂ’agent général dÂ’assurances

[Cette page, réalisée en collaboration avec l'Ecole Supérieure d'Assurances (ESA) et l'Ecole Polytechnique d'Assurances (EPA) présente l'un des métiers de l'assurance auxquels préparent ces deux écoles de formation en assurance]

Agent général d'assurancesL’agent général d’assurances est un intermédiaire d'assurance, dans la mesure où il vend des contrats à ses clients pour le compte d’une société d'assurance qui lui apporte en échange un soutien commercial et administratif. Bien que son activité soit essentiellement commerciale, l’agent général d’assurances apporte également des conseils à ses prospects et ses clients, ce qui l’oblige à être très au fait de la législation concernant le devoir de conseil et l’obligation d’information dont tout assureur ou intermédiaire d’assurances doit s’acquitter envers ses prospects ou ses clients.

L’agent général d’assurances doit, pour pouvoir exercer son métier, répondre à des pré-requis en matière de formation et d’expérience professionnelle, que nous exposerons en détails sur cette page.

Nous nous intéresserons également aux perspectives d’évolution de carrière auxquelles peut s’attendre un agent général d’assurances.

Rôle et profil de l’agent général d’assurances

Agent général d'assurancesComme nous l’avons rappelé en introduction, un agent général d’assurances est mandaté par une société d’assurance qu’il représente, mais par laquelle il n’est pas directement rémunéré. Sa rémunération s’effectue sous forme de commissions perçues sur chaque contrat vendu.

Un agent général d’assurances doit, pour pouvoir exercer ce métier, développer et cultiver de multiples compétences.

En effet, il doit tout d’abord être doté d’un grand sens du conseil auprès de ses clients : c’est en effet lui qui doit les guider dans le choix des contrats et/ou des garanties, après s’être livré à un diagnostic de leurs risques.

Ensuite, il lui faut suivre l’évolution des besoins de ses clients, en fonction de l’évolution de leur situation personnelle et professionnelle, en leur proposant des contrats d’assurances visant à les protéger aussi bien à titre personnel (santé, accident) et professionnel (RC professionnelle), que patrimonial (immobilier, automobile, salaire, etc.).

L’agent général d’assurances doit également gérer les contrats de ses clients, du moment de la souscription du contrat jusqu’à la résiliation : il doit notamment prendre en charge l’encaissement des cotisations des assurés, enregistrer leurs éventuelles déclarations de sinistres, accompagner les sinistrés jusqu’au moment du versement de leurs indemnités, intervenir auprès de la compagnie pour qu’elle procède au règlement des sinistres ou, en cas de doute sur la bonne foi de l’assuré, pour qu’elle dépêche un expert chargé d’enquêter sur les circonstances du sinistre, etc.

Enfin, puisqu’un agent général d’assurances est à la tête d’une agence, il lui faut également développer des qualités managériales et de chef d’entreprise : il doit savoir animer et motiver son équipe de collaborateurs, suivre l’évolution de la législation (qui peut parfois être très rapide) afin de s’assurer que ses pratiques professionnelles y sont bien conformes et être en mesure de suivre les comptes de l’agence (il lui faut pour cela souvent acquérir des bases solides en matière de comptabilité).

En résumé, l’agent général d’assurances, en tant que chef  d’entreprise, doit être à la fois un conseiller, un commercial, un gestionnaire et un manager.

Etant donné qu’il faut avoir acquis déjà une certaine maturité pour pouvoir se lancer dans ce type d’activité, les agents généraux d’assurance sont généralement des personnes qui, avant d’exercer cette profession, ont acquis une solide expérience professionnelle au travers d’une ou plusieurs expériences salariées.

Formation de l’agent général d’assurances

Obligations légales en matière de formation

Agent général d'assurances - FormationLa réglementation régissant les opérations d’assurances, s’exprimant, en ce qui concerne l’intermédiation en assurance, au travers des articles du Code des Assurances, prévoit des conditions d’accès au métier d’agent général d’assurances assez strictes. Ces conditions d’accès concernent notamment la formation dont doit justifier ou que doit avoir reçu l’agent général pour faire état de sa capacité professionnelle à effectuer des opérations d’assurances.

La législation stipule que l’accès à cette profession est ouvert :
- aux personnes ayant suivi un stage d’une durée minimum de 150 heures auprès d’une entreprise d’assurance, d’un intermédiaire ou d’un centre de formation,
- aux cadres justifiant de 2 ans minimum d’expérience à des postes attenants à la production ou à la gestion de contrats d’assurance ou de capitalisation,
- aux salariés justifiant de 4 ans minimum d’expérience à des postes attenants à la production ou à la gestion de contrats d’assurance ou de capitalisation,
- aux détenteurs d’un diplôme, titre ou certificat mentionné sur une liste fixée par arrêté ministériel.

Eu égard à cette obligation légale de justifier de sa capacité professionnelle à exercer une activité d’intermédiation en assurance, de nombreux centres de formation proposent des cursus d’habilitation à la capacité professionnelle en assurance.

Parmi les écoles proposant ce type de formation, nous pouvons citer :

- L’Ecole Supérieure d’Assurances (ESA), qui propose un cursus de Capacité Professionnelle à l’Assurance à Distance  ,

- L’Ecole Polytechnique d’Assurances (EPA), qui propose des formations en présentiel d’Habilitation Professionnelle à l’Assurance.

Niveau de formation commun de l’agent général d’assurances

Il est fréquent de lire que pour devenir agent général d’assurances, un diplôme de niveau Bac +2 suffit (BTS Assurance, BTS NRC, DEUST, DUT, etc.). Cette affirmation peut être vraie selon les cas, tout dépendant des compétences et de l’expérience professionnelle acquises par la personne souhaitant se lancer dans l’ouverture ou la reprise d’une agence générale d’assurance.

Mais, généralement, si l’on se réfère à ce que l’on peut constater sur le marché du travail, de plus en plus d’agents généraux d’assurances justifient d’une formation académique de niveau Bac+4 / Bac +5.

Ainsi pour se préparer au mieux à l’exercice de ce métier, une formation de niveau Master pourra s’avérer être le type de formation initiale idéal.

Parmi les écoles d’assurances existantes en France, l’Ecole Supérieure d’Assurances propose l’un des meilleurs cursus de formation Bac+5 préparant au métier d’agent général d’assurances, l’"European Master en Assurance  : Manager de l’Assurance".

Salaire de l’agent général d’assurances

Agent général d'assurances - SalaireComme nous l’avons vu précédemment, l’agent général ne perçoit pas de salaire, puisqu’il n’est pas directement rémunéré par l'entreprise d’assurances dont il est mandataire, mais des commissions sur la vente et la gestion des contrats d’assurance qu’il réalise, le montant de ces commissions dépendant du volume et de la nature des contrats que son agence génère.

Selon les dernières données statistiques, le chiffre d’affaires moyen d’une agence générale d’assurance s’est élevé en 2008 à 250 000 €, avec de fortes disparités puisque 26% ont moins de 120 000 € et 13% ont plus de 400 000 €.

Evolution de carrière

Agent général d'assurancesLa principale évolution de carrière qui s’ouvre à l’agent général d’assurances (à moins que ce dernier décide de se reconvertir dans un tout autre secteur d’activité), est de développer son agence en accroissant son portefeuille de clients.

Il pourra alors, en cas de déploiement de son activité, racheter d'autres portefeuilles clientèles de la société d'assurance qu'il représente en élargissant sa gamme de produits, recruter de nouveaux collaborateurs ou bien encore ouvrir de nouvelles agences secondaires.



assurance mutuelle
Assurance et Mutuelle présente ces services et outils gratuits
Choisissez votre mutuelle
Comprendre et bien choisir votre complémentaire santé