Infarctus du myocarde et pollution atmosphérique étroitement liés

Vous êtes ici > Accueil > Actualités Assurances Santé > Infarctus du myocarde et pollution atmosphérique étroitement liés


Pendant les six heures après l’exposition d’une personne à une pollution atmosphérique, le risque qu’il subit une crise cardiaque est élevé.

 

Fuir la pollution atmosphérique pendant les pics pour préserver son cœur


La pollution atmosphérique n’est pas la même durant la journée. Une exposition pendant les pics peuvent augmenter le risque d’infarctus du myocarde chez les personnes à risque. Elle épaissit le sang et provoque la formation des caillots. Cette constatation est le résultat d’une étude réalisée par une équipe de chercheurs issue de la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

La pollution atmosphérique est formée par plusieurs éléments dont les particules en suspension, le dioxyde de souffre, le dioxyde d’azote, l’ozone et le monoxyde de carbone. Plus ils sont nombreux dans l’air ambiant, plus le risque d’infarctus du myocarde sera important dans les 1 à 6 heures suivant l’exposition. Les fumées dégagées par les échappements des véhicules sont particulièrement incriminées pour être à l’origine de la pollution atmosphérique. Cette étude a été cofinancée par la British Heart Foundation. Pour limiter les risques,  les personnes fragiles ayant des problèmes cardiaques devront contourner les zones où la pollution atmosphérique est importante pour préserver leur santé.

 

 

SOURCES :

http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-pollution-augmentation-du-risque-dinfarctus-6-heures-apregraves-les-pics_6376_lirelasuite.htm#lirelasuite


http://www.20minutes.fr/article/791868/risque-infarctus-augmente-exposition-pollution-trafic-automobile



assurance mutuelle
Assurance et Mutuelle présente ces services et outils gratuits
Choisissez votre mutuelle
Comprendre et bien choisir votre complémentaire santé