La réforme de la sécurité sociale de 2004 et son application progressive Partie 2. Assurance et mutuelle vous informe sur les 6 points clés de la réforme

Contacter Mutuelle.com au 0 805 250 808 Appel gratuit depuis un poste fixe
Vous êtes ici > Accueil > Mutuelle et complémentaire santé > Régimes de base > La réforme de la sécurité sociale de 2004 et son application progressive Partie 2



La réforme de la sécurité sociale - Partie 2

Sexe :

Né le 
Régime :
 Le
 Le
 Le
Conjoint(e) :
Nombre d'enfants de moins de 19 ans :
Votre conjoint
Sexe :

Régime :


Date de prise d'effet :
Je souhaite :

Nom :
Tel :
Mail :
CP :
Ville :
En savoir plus sur la protection des données personnelles

 

 

B) Le parcours de soins coordonnés :

En cas de besoin, votre médecin traitant vous orientera vers un spécialiste ou un autre généraliste. Il s’agit alors du médecin correspondant. Vous pouvez aussi consulter une catégorie de médecins spécialistes en accès direct, c’est-à-dire sans passer par votre médecin traitant. Il s’agit de médecins en accès direct :

 

Les gynécologues pour les soins courants

Les ophtalmologistes  pour la prescription de lunettes et pour le dépistage et le suivi du glaucome

Les psychiatres ou neuropsychiatres  si vous avez entre 16 et 25 ans

Les  dentistes  ou stomatologues 

 

C) Le forfait journalier hospitalier :

Destiné à couvrir les frais alimentaires en cas d’hospitalisation, il n’est jamais remboursé par l’assurance maladie, la loi prévoit une augmentation régulière  de 1 euro chaque année. Son montant pour 2010 est fixé à 18 euros.  Ce forfait fait l’objet d’une prise en charge par l’assurance santé.

 

D) Le contrôle des arrêts de travail:

Renforcés, notamment pour les assurés qui bénéficient de façon répétée d’arrêts de courte durée. Les prolongations devront être prescrites par le médecin  qui est à l’origine du 1er arrêt. Les  assurés et les médecins prescripteurs qui abusent pourront se voir sanctionnés. 

 

E) Le Dossier Médical Personnel (DMP):

Chaque assuré de plus de 16 ans disposera d’un dossier médical informatisé et sécurisé. Personnel et unique, il est l’élément clé du parcours de soins, il récapitulera les consultations, les diagnostics et les traitements indiqués par les professionnels de santé, qu’il s’agisse de médecine de ville ou d’hôpital. Son accès sera refusé à la médecine du travail et à la signature de contrats d’assurance privés. 

 

F) La nouvelle Carte Vitale:

Dotée d’une puce ayant une capacité de mémoire 8 fois supérieure à l’ancienne, sa mise en circulation s’effectue depuis le dernier trimestre 2006, elle sera la clé d’accès pour le praticien au dossier médical personnel. Tous les assurés devraient en disposer d’ici  fin 2010. Voir page spéciale carte vitale 2 

 

G) Les Affections de Longue Durée (ALD)

Pour bénéficier de l’exonération totale ou partielle du ticket modérateur, le patient en ALD devra se conformer à un « protocole de soins » rédigé par le médecin traitant en entente avec le ou les médecins correspondants, Il sera signé par le médecin traitant et le médecin conseil de la caisse maladie. Le 3°volet est délivré au patient qui doit lui aussi le signer et le présenter à chaque consultation. 

 

 

 



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus - OK