La réforme de la sécurité sociale de 2004 et son application progressive Partie 1. Quels sont les changements concernant le Médecin Traitant?

Contacter Mutuelle.com au 0 805 250 808 Appel gratuit depuis un poste fixe
Vous êtes ici > Accueil > Mutuelle et complémentaire santé > Régimes de base > La réforme de la sécurité sociale de 2004 et son application progressive Partie 1



La réforme de la sécurité sociale - Partie 1

Sexe :

Né le 
Régime :
 Le
 Le
 Le
Conjoint(e) :
Nombre d'enfants de moins de 19 ans :
Votre conjoint
Sexe :

Régime :


Date de prise d'effet :
Je souhaite :

Nom :
Tel :
Mail :
CP :
Ville :
En savoir plus sur la protection des données personnelles

 

 

Les désengagements de l’assurance maladie  sont nombreux depuis ces dernières années. : Plan de financement de la Sécurité sociale, mise en place de forfait, contribution et franchises, déremboursement des médicaments ...

 

Pour les assurés, il est laborieux de s’y retrouver et de savoir ce qui s’applique, ce qui n’existe plus ou ce qui va changer dans les années à venir. 

 

Suite aux déficits chroniques, la sécurité sociale se devait d’être remaniée en profondeur et Le 13 août 2004 le gouvernement publie la loi sur la réforme de l’assurance maladie. Cette réforme prévoit des économies  pour réduire les dépenses de la Sécurité sociale tout en améliorant la prise en charge des patients. Il en résultera également des charges supplémentaires pour les organismes d’assurance santé et les mutuelles.

 

Examinons  les grands axes de cette réforme 

 

Le Médecin Traitant

Le parcours de soins coordonnés

Le forfait journalier hospitalier

Le contrôle des arrêts de travail

Le Dossier Médical Personnel (DMP)

La nouvelle Carte Vitale

Les Affections de Longue Durée (ALD)

L’aide à la souscription d’une complémentaire santé

Les actes de préventions

La contribution forfaitaire de 1€

Les contrats responsables

 

A) Le Médecin Traitant :

 

Aujourd’hui, plus de  85 % des assurés ont déclaré leur médecin traitant et suivent le parcours de soins coordonnés. En choisissant son médecin traitant, l’assuré fait le choix d'un suivi médical et d'une prévention personnalisée. 

 

L’assuré a le libre choix de son médecin traitant, le principe étant de choisir celui qui le connaît le mieux et qui le voit le plus souvent, qu’il soit spécialiste ou généraliste. Le médecin traitant sera chargé de :

 

Coordonner les soins et s'assurer que le suivi médical est idéal.

Orienter le patient dans le parcours de soins coordonnés : il est l’interlocuteur privilégié qui informe et met, si nécessaire, en relation avec d'autres professionnels de santé. 

Gérer le dossier médical : il centralise toutes les informations concernant les soins et l’état de santé (résultats d'examens, diagnostics, traitements, etc.) et les met à jour.

Assurer  une prévention personnalisée : il aide à prévenir les risques sanitaires avec le suivi des  vaccinations, la réalisation des examens de dépistage (cancer du sein), l'aide à l'arrêt du tabac ou les recommandations nutritionnelles, en fonction du mode de vie, de l’âge ou des antécédents familiaux. 

Conseiller les examens ou les traitements les plus adaptés à l’état de santé. Ce suivi peut éviter des consultations superflues, des examens à refaire ou des mélanges de médicaments qui peuvent s’avérer nocifs.

 

Attention : En ne choisissant pas de médecin traitant ou ne suivant pas le parcours de soin coordonné, vous serez pénalisé lors du remboursement de vos consultations. Ils seront diminués de 40 % si le prix de l’acte ou de la consultation est inférieur à 25 euros et de 10 euros s’il est supérieur à 25 euros. Votre assurance santé ne prendra pas en charge ces pénalités.

 

 

 



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus - OK