Mutuelle étudiante

Contacter Mutuelle.com au 0 805 250 808 Appel gratuit depuis un poste fixe
Vous êtes ici > Accueil > mutuelle et informations > Mutuelle étudiante

Mutuelle étudianteComme son nom l’indique, une mutuelle étudiante concerne les étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur (université, I.U.T., établissement préparant au B.T.S., classe préparatoire…). Une mutuelle étudiante complémentaire vise à couvrir l’étudiant en complément du régime obligatoire de la Sécurité Sociale auquel il reste affilié.

Or, il faut savoir que pour assurer un étudiant en complément de la couverture du régime obligatoire de la Sécurité Sociale auquel il est affilié, deux grands cas de figure sont possibles :

- ou bien il souscrit à une complémentaire santé proposée par la mutuelle qui gère son régime obligatoire  étudiant,

- ou bien il souscrit à une complémentaire santé d’un autre assureur du marché.

La question que tout étudiant et / ou tout parent d’étudiant est alors en droit de se poser est la suivante : faut-il adhérer à une mutuelle étudiante prolongeant et/ou complétant les garanties proposées dans le cadre de la mutuelle étudiante obligatoire ou bien souscrire à une autre mutuelle santé du marché ?

Sexe :

Né le 
Régime :
 Le
 Le
 Le
Conjoint(e) :
Nombre d'enfants de moins de 19 ans :
Votre conjoint
Sexe :

Régime :


Date de prise d'effet :
Je souhaite :


Recevoir des offres de nos partenaires ?
Nom :
Tel :
Mail :
CP :
Ville :

Processus de rattachement à une mutuelle étudiante

Pour comprendre le fonctionnement du processus de rattachement à une mutuelle étudiante, il convient tout d’abord de savoir à partir de quel moment un étudiant relève du régime obligatoire d’assurance maladie des étudiants, et comment il doit s’inscrire auprès d’une mutuelle étudiante habilitée à gérer ce régime, avant d’étudier ce que gère une mutuelle étudiante en matière d’assurance maladie.

Quand un étudiant doit-il s’affilier à une mutuelle étudiante ?

Mutuelle étudiante - InscriptionUn étudiant doit s’affilier à une mutuelle étudiante dès lors qu’il s’inscrit au sein d’un établissement d’enseignement supérieur (qu’il s’agisse d’une université, d’un IUT, d’un établissement préparant au BTS ou d’une classe préparatoire).

Les conditions d’affiliation diffèrent selon l’âge de l’étudiant et selon le régime obligatoire auquel se rattachent ses parents. En effet :

- un étudiant ayant entre 16 et 19 ans et dont les parents sont rattachés soit au régime des salariés et assimilés, soit au régime des agriculteurs, soit  au régime des fonctionnaires ou à celui des agents des collectivités territoriales, soit au régime de la Banque de France doit obligatoirement se rattacher à une mutuelle étudiante obligatoire. Son affiliation à la Sécurité Sociale est gratuite.

- un étudiant ayant entre 16 et 19 ans et dont les parents sont rattachés au régime des travailleurs non salariés (RSI : Régime Social des Indépendants), ou à certains régimes spécifiques (ceux par exemple des militaires, des agents EDF-GDF-RATP....), reste couvert par la Sécurité Sociale de ses parents.

- un étudiant de 20 ans dont les parents se rattachent soit au régime des salariés et assimilés, soit au régime des agriculteurs, soit au régime des travailleurs non salariés doit obligatoirement se rattacher à une mutuelle étudiante obligatoire. Son affiliation à la Sécurité Sociale est payante (à moins qu’il ne soit boursier).

- un étudiant de 20 ans dont les parents se rattachent à certains régimes spécifiques, en fonction du régime, soit reste couvert par la Sécurité Sociale de ses parents, soit doit obligatoirement se rattacher à une mutuelle étudiante obligatoire et son affiliation à la Sécurité sociale sera payante.

- un étudiant entre 21 et 28 ans doit obligatoirement se rattacher à une mutuelle étudiante obligatoire. Son affiliation à la Sécurité Sociale est payante (à moins qu’il ne soit boursier de l’enseignement supérieur). Seuls quelques cas très particuliers permettent à l’étudiant de rester rattaché au régime et à l’organisme d’assurance maladie de ses parents (Exemple : le régime spécial des agents de la SNCF).

Comment un étudiant doit-il s’inscrire auprès d’une mutuelle étudiante ?

Inscription Mutuelle étudianteL’inscription auprès d’une mutuelle étudiante est très simple. Elle se fait au moment de l’inscription administrative de l’étudiant (lequel doit remplir un dossier d’inscription) dans l’établissement d’enseignement supérieur où il effectuera ses études dans l’année scolaire à venir. Les formalités d’inscription diffèrent d’un établissement à l’autre, mais les modalités de consignation du dossier d’inscription se font généralement :

- soit par dépôt du dossier papier auprès du service des inscriptions,
- soit par voie informatique.

L’étudiant inscrit dans un établissement supérieur devra alors choisir à quelle mutuelle étudiante se rattacher. Il aura le choix entre deux grands types de mutuelles étudiantes pour s’affilier, à savoir :

• La mutuelle étudiante nationale :
 
- La Mutuelle des étudiants (L.M.D.E.)

• Une mutuelle étudiante régionale :

- la MEP (Languedoc- Roussillon, PACA)
- la MGEL (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine)
- la SMEBA (Bretagne, Pays-de-la-Loire)
- la SMECO (Centre, Poitou-Charentes)
- la SMERAG (Antilles, Guyane)
- la SMEREB (Bourgogne, Franche-Comté)
- la SMEREP (Région Parisienne)
- la SMERRA (Auvergne, Rhône-Alpes)
- VITTAVI (Aquitaine, Limousin, Midi-Pyrénées).

Que gère une mutuelle étudiante ?

Mutuelle étudiante - GestionLe fait que le centre gérant le processus d’affiliation des étudiants au régime obligatoire de la sécurité sociale s’appelle une « mutuelle étudiante » peut prêter à ambiguïté.

Traditionnellement, une mutuelle désigne un contrat d’assurance assurant la couverture des frais de santé en complément des remboursements effectués par le régime obligatoire de la Sécurité Sociale. Tout porterait donc à penser qu’une mutuelle étudiante est une complémentaire santé destinée aux étudiants.

Or, il n’en est pas tout-à-fait ainsi. En effet, la Sécurité Sociale a délégué aux mutuelles étudiantes la gestion des dossiers du régime obligatoire concernant les étudiants. Par conséquent, une mutuelle étudiante gère avant tout la sécurité sociale des étudiants, c’est-à-dire la part obligatoire : c’est dans ce cas que l’on parle de « mutuelle étudiante obligatoire ».

En outre, et dans un second temps, une mutuelle étudiante propose également des offres de complémentaire santé : dans ce cas, la mutuelle étudiante gère les remboursements effectués en complément de ceux versés par la Sécurité Sociale. Elle agit dans ce cas comme une mutuelle classique, à ceci près que ses offres ne s’adressent qu’aux étudiants.

En résumé, une mutuelle étudiante gère :

- la part complémentaire (comme une mutuelle traditionnelle),
- la sécurité sociale des étudiants (la part obligatoire).

Que prend en charge une mutuelle étudiante obligatoire ?

Mutuelle étudiante - RemboursementUne mutuelle étudiante obligatoire ne prend en charge qu’une partie des dépenses de soins (sur les mêmes bases que le régime général des salariés), à savoir :

- 70 % des consultations
- 65 %, 35 % ou 15 % de la pharmacie (selon les médicaments)
- 0 € sur les forfaits hospitaliers
- 80 % des frais hospitaliers en chirurgie et autres soins
- 60 % pour les soins optiques
- 70 % pour les soins et prothèses dentaires.

La mutuelle étudiante obligatoire (comme les autres régimes) propose des prestations inférieures au coût réel des soins dispensés, ce qui peut mettre certains étudiants dans une situation financière délicate :

1) Elle prend faiblement en charge les coûts concernant les frais hospitaliers (les risques d’hospitalisation suite à un accident sont les plus probables chez les jeunes, statistiquement peu touchés, de par leur état général de bonne santé, par les problèmes de santé récurrents),

2) Elle rembourse très faiblement les soins d’optique et de prothèses dentaires, alors que ces types de soins peuvent être nécessaires pour les étudiants.

A partir de ces remarques, l’on comprend pourquoi il est fortement recommandé de souscrire à une mutuelle étudiante complémentaire.

Mutuelle étudiante complémentaire ou mutuelle classique ?

Mutuelle étudiante - ChoixGénéralement les étudiants se rabattent sur les offres complémentaires proposées par les mutuelles étudiantes, en complément de la mutuelle étudiante obligatoire.

Il faut rappeler qu’assurer sa couverture complémentaire santé par une offre émanant d’une mutuelle étudiante n’a rien d’obligatoire pour un étudiant. Il peut tout-à-fait décider de souscrire à une offre de mutuelle santé « classique », c’est-à-dire non spécifiquement destinée aux étudiants.

Que faut-il donc préférer : Mutuelle étudiante complémentaire ou mutuelle « classique » ?

Mutuelle étudiante

Une mutuelle étudiante présente l’avantage de permettre à l’étudiant de n’avoir qu’un seul interlocuteur (car la mutuelle étudiante gère à la fois la sécurité sociale et la part complémentaire de l’assurance maladie).

En outre une mutuelle étudiante propose des tarifs généralement peu élevés, ce qui peut être un avantage pour un jeune possédant un petit budget, et en bonne santé (donc peu consommateurs de soins courants).

En revanche, une mutuelle étudiante ne couvre pas forcément tous les besoins de manière adaptée. En effet, un étudiant peut faire des études longues, se marier, avoir des enfants, mener simultanément une carrière professionnelle, avoir des problèmes médicaux connus, partir à l'étranger pour un long séjour... autant de situations pour lesquelles la souscription d’une mutuelle étudiante complémentaire n’est pas toujours la meilleure solution.

Mutuelle classique

On pourrait penser que la souscription à une mutuelle classique complique la tâche de l’étudiant en multipliant le nombre d’interlocuteurs, retardant ainsi les remboursements. En réalité, ce n’est pas vraiment le cas puisque la plupart des remboursements ont lieu désormais par télétransmission de manière automatique, et se font donc très rapidement et sans démarche particulière.

Une mutuelle classique peut être en revanche mieux adaptée en termes de garanties qu’une mutuelle étudiante complémentaire, face à certaines situations particulières (étudiant marié et/ou ayant charge de famille, étudiant partant pour un long séjour à l’étranger, etc.), qui nécessitent souvent un renforcement des taux de remboursement.

Une mutuelle classique peut aussi prévoir des périodes d’indemnisation plus longues qu’une mutuelle étudiante pour la prise en charge du forfait hospitalier ou des suppléments facturés pour la chambre particulière lorsque le patient en fait la demande auprès de l’établissement de soins dans lequel il est hospitalisé. En effet, les risques majeurs pour un étudiant sont l'accident ou la maladie grave imprévue, lesquels peuvent entraîner des durées longues d’hospitalisation qu'une mutuelle étudiante ne suffit pas toujours à couvrir correctement.
 
Enfin, les mutuelles classiques proposent parfois une couverture plus étendue en matière de garanties d’assistance, ces dernières pouvant se révéler précieuses, voire indispensables dans certaines situations (notamment en cas de séjours à l’étranger).
 
Voilà certaines des raisons qui peuvent conduire à conseiller à des étudiants la souscription à une mutuelle classique, en complément de leur mutuelle étudiante obligatoire.

Sur "Assurance et Mutuelle", vous pouvez obtenir un devis d'assurance santé immédiatement et gratuitement !




Etudiants, vous êtes à la recherche d'un job d'été ? Cliquez sur jobetudiant.net



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus - OK