Tout savoir sur l'orthodontie

Contacter Mutuelle.com au 0 805 250 808 Appel gratuit depuis un poste fixe
Vous êtes ici > Accueil > Mutuelle et complémentaire santé > Mon Assurance Santé Complémentaire > Tout savoir sur l'orthodontie

L'orthodontie traite les difformités et le mauvais positionnement des dents. Lorsque une malformation dentaire est trop importante, il faut associer le traitement d’orthodontie à de la chirurgie maxillo-faciale.

Sexe :

Né le 
Régime :
 Le
 Le
 Le
Conjoint(e) :
Nombre d'enfants de moins de 19 ans :
Votre conjoint
Sexe :

Régime :


Date de prise d'effet :
Je souhaite :

Nom :
Tel :
Mail :
CP :
Ville :
En savoir plus sur la protection des données personnelles

Qu’est-ce qu’un traitement d’orthodontie ?


Conditions de prise en charge par l’assurance maladie

Les traitements d'orthodontie pour les enfants sont pris en charge par l'Assurance Maladie sous réserve d'obtenir l'accord préalable de celle-ci et s'ils sont commencés avant le 16e anniversaire.

À titre exceptionnel, les enfants de plus de 16 ans peuvent bénéficier d'une prise en charge par l'Assurance Maladie pour un semestre de traitement, préalablement à une intervention chirurgicale portant sur les maxillaires. Ce semestre n'est pas renouvelable.

L'accord de la caisse d'Assurance Maladie est valable 6 mois. Les soins doivent débuter dans les 6 mois qui suivent cet accord. Au-delà, les frais ne seront pas pris en charge.

Les traitements d'orthodontie sont remboursés à 100 % sauf les séances de surveillance (2 maximum autorisées par semestre) qui sont prisent en charge à 70% sur une base de 10.75 € la séance.

Contrairement aux consultations et aux soins dentaires, le tarif des traitements d'orthodontie est libre. Le chirurgien-dentiste ou le médecin stomatologiste est tenu d’informer au préalable l’assuré au moyen d'un devis précisant ses honoraires et la base de remboursement de la sécurité sociale.

Les honoraires ne sont pas les mêmes d’un praticien à l’autre et l’on observe parfois de gros écarts en fonction du lieu de résidence du Chirurgien-dentiste ou du stomatologue. Pour s’en rendre compte, il suffit de consulter le site ameli.fr.

Le tarif retenu par la sécurité sociale est de 193,50 euros pour un semestre de traitement (6 semestres maximum sont autorisés). Les honoraires de contention sont pour leur part remboursés sur une base de 161,25 euros la première année et 107,50 euros la deuxième.

Il faut retenir que si de plus en plus d’adultes ont recours à l’orthodontie, l’assurance maladie ne prendra rien en charge, par conséquent soit le patient pioche dans ses économies ou recherche une assurance complémentaire santé qui participe partiellement sur ce poste. Les honoraires demandés par les praticiens pour l’orthodontie adulte sont nettement plus élevés que pour l’orthodontie chez les patients de moins de 16 ans.



Un semestre de traitement d’orthodontie accepté par l’assurance maladie obligatoire est remboursé à 100%. Sa base de remboursement qui est actuellement de 193.50 € et non revalorisée depuis 20 ans, s’avère nettement insuffisante pour couvrir les dépenses engagées. Seules, les complémentaires santé et les mutuelles prévoyant une participation supérieure à 100% de la BRSS prennent en charge une partie des frais. Les assurés ignorent très  souvent que le prix d’un semestre de traitement d’orthodontie varie d’un département à l’autre. Pour vous donner une idée de la réalité des pratiques tarifaires, nous avons dressé une cartographie des prix moyens pratiqués dans chaque préfecture. Notre cartographie vous aidera à vérifier si votre complémentaire santé est bien adaptée et sera très utile si vous devez changer de département de résidence.


Exemple : avec une garantie à 200% de la BRSS  dans une ville moyenne de province votre risque moyen de reste à charge est inférieur à 150 euros, par contre si vous vous installez à Nice, Grenoble ou dans la région parisienne en conservant votre couverture à 200% de la BRSS, vous risquez plus d’avoir un reste à charge se situant aux environs de 400 euros voir plus pour certains arrondissements de Paris. Lorsque l’on sait que le traitement ne se limite généralement pas à un semestre, Le reste à charge peut, au final, être lourd à supporter et déséquilibrer le budget de la famille.


Pour avoir une idée des pratiques tarifaires d’un dentiste, vous pouvez consulter le site ameli-direct - Je choisis avant de consulter. Vous saurez également s’il est conventionné et s’il accepte ou non la carte vitale.
Tous les dentistes sont tenus de vous délivrer un ou plusieurs devis écris et détaillés avec la description précise et détaillée du traitement proposé et/ou des matériaux utilisés.




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus - OK