Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM)

Contacter Mutuelle.com au 0 805 250 808 Appel gratuit depuis un poste fixe
Vous êtes ici > Accueil > Mutuelle et complémentaire santé > Mon assurance santé obligatoire > Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM)

Sexe :

Né le 
Régime :
 Le
 Le
 Le
Conjoint(e) :
Nombre d'enfants de moins de 19 ans :
Votre conjoint
Sexe :

Régime :


Date de prise d'effet :
Je souhaite :

Nom :
Tel :
Mail :
CP :
Ville :
En savoir plus sur la protection des données personnelles

Origine de la Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM) ?

Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM)La Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM) a remplacé  et complété en 2005 l’ancienne nomenclature des actes professionnels (NGAP) qui datait de 1972 mais qui subsiste encore pour les actes de dentisterie et ceux des auxiliaires médicaux.

La Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM) permet d’avoir une meilleure connaissance des actes  réalisés par les médecins, quelle que soit leur discipline. Son élaboration a mobilisé pendant plusieurs années 500 « experts » de sociétés savantes.

Qu’est-ce que la Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM) ?

Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM)

Il s’agit en fait d’un document extrêmement complexe à comprendre et surtout à manipuler. Le principe de la Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM) consiste à répertorier les différents actes pouvant être effectués sur toutes les parties du corps humain et de les hiérarchiser en fonction de l’importance et de la complexité des interventions.

Méthode d’élaboration de la Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM)

Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM)Le travail médical est déterminé pour chaque acte, en fonction de 4 critères qui sont : durée -stress- compétence technique -effort mental, par rapport à l’acte de référence qui à été retenu par les « experts ».

La Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM) répertorie environ 7 100 actes !

La Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM) prévoit aussi des majorations liées à l’âge du patient par exemple pour l’anesthésie générale ou locorégionale sur patient de moins de 4 ans ou de plus de 80 ans.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus - OK