L’inhumation (enterrement)

Contacter Mutuelle.com au 0 805 250 808 Appel gratuit depuis un poste fixe
Vous êtes ici > Accueil > Assurance décès et obsèques > Combien coûtent des obsèques ? > L’inhumation (enterrement)

L’inhumation, plus populairement nommée enterrement, est la cérémonie funéraire les plus répandue en France. Le lieu d’une inhumation est le plus fréquemment un cimetière, en général celui de la commune où le défunt a vécu.


Il n’est cependant pas rare de voir des inhumations se tenir dans des propriétés privée, sous réserve de conditions. En effet, elles devront être autorisées par le Préfet et remplir des conditions géographiques spécifiques comme la composition des sols ou encore la distance séparant le lieu de l’inhumation et les habitations avoisinantes.

Le choix du cimetière communal est libre, il suffit simplement que le défunt y soit né, y ait vécu ou encore qu’une sépulture familiale y soit déjà installée.

Concernant les enterrements de personnes expatriées, ils ont généralement lieu dans la commune où elles étaient inscrites sur les listes électorales.

Les prestations d’inhumation, comme l’incinération, sont exercées par les sociétés de pompes funèbres.

La réglementation sur l’inhumation

C’est le Maire de la commune concernée (où aura lieu l’enterrement) qui seul peut donner l’autorisation d’inhumation et qui sera également signée par le responsable des obsèques, en général une personne de la famille.

En France, l’inhumation s’effectue obligatoirement dans un cercueil.

Le cercueil doit être nécessairement déposé dans un caveau ou une pierre tombale

Les délais d’inhumation sont fixés au minimum à 24 heures après le décès et au maximum à 6 jours après le décès. Dans le cas du rapatriement du corps, le délai maximum est prorogé à 6 jours après l’entrée du corps sur le territoire. A noter que les samedis, dimanches et autres jours fériés ne sont pas comptabilisés. Vous pouvez solliciter une dérogation auprès du Préfet si vous deviez prolonger ce délai.

Les soins de conservation sont obligatoires et certains peuvent être ajoutés en fonction de l’éventuelle prorogation, du transport du corps d’une commune à une autre… Ces soins de conservation sont adaptés à chaque situation.

Selon les religions, il existe des « carrés » adaptés un peu partout en France, particulièrement pour les communautés juives et musulmanes.

Vous devez disposer d’une concession dans le cimetière de la commune pour pouvoir y installer le cercueil du défunt.

La concession

Comme bien d’autres démarches administratives, les formalités concernant l’acquisition d’une concession dans le cimetière de la commune qui accueillera la dépouille du défunt est prioritaire et doit s’effectuer rapidement. Il est à noter que la location d’une concession est effective pour une durée limitée dans le temps, et à perpétuité seulement dans certaines communes. Pour les plus démunis, il existe des locations de concession de courte durée, minimisant ainsi les sommes occasionnées.

Le prix d’une inhumation

En moyenne généralement constatée, les frais d’obsèques s’élèvent à 4.000 Euros, tout en sachant que l’inhumation coûtent plus cher qu’une incinération.

Si vous souhaitez prévoir des obsèques et donc anticiper les coûts d’une inhumation, il existe diverses solutions comme les assurances frais d’obsèques qui garantissent financièrement la sérénité d’une inhumation.








En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus - OK