Les frais funéraires

Contacter Mutuelle.com au 0 805 250 808 Appel gratuit depuis un poste fixe
Vous êtes ici > Accueil > Assurance décès et obsèques > Combien coûtent des obsèques ? > Les frais funéraires

De nombreuses formalités et démarches administratives sont à prévoir suite au décès d’un parent ou d’un proche, en particulier le paiement des frais funéraires. Ces frais d’obsèques peuvent être coûteux et négliger cet aspect mettront les proches du défunt dans une situation financière particulièrement délicate. Plus tôt ils seront prévus, moins la famille devra s’en préoccuper le moment venu.


Comment payer les frais funéraires ?

Première étape, se mettre en relation avec la banque du défunt car les frais de ses obsèques peuvent être pris en charge par son compte sur présentation de la facture. Naturellement, il faudra veiller à ce que le compte du défunt soit créditeur. Toutefois, cela n’est possible que les dispositions préalables ont été prises par le défunt avant son décès puisque, légalement, le compte reste bloqué durant toute la période de succession.

Il est bon de savoir que les frais d’obsèques peuvent être déduits du montant de l’actif de la succession dans la limite de 1.500 Euros, comme indiqué par l’article 775 du Code Général des Impôts : « les frais funéraires sont déduits de l’actif de la succession pour un montant de 1.500 Euros et pour la totalité de l’actif si celui-ci est inférieur à ce montant ».

Viennent ensuite diverses autres aides que les enfants ou le conjoint peuvent solliciter. Les frais d’obsèques CPAM, appelés capital décès, sont une allocation versée par la Sécurité Sociale, sans conditions de revenus. Si cependant des conditions sont à respecter, il est profitable de se mettre directement en relation avec la Sécurité Sociale pour envisager cette allocation qui aidera la famille du défunt à faire face aux dépenses d’obsèques.

Ce droit au capital décès est ouvert dès lors que l’assuré exerçait une activité salariée au moins trois ans avant sa disparition, ou qu’il percevait une indemnité Pôle Emploi, ou était titulaire d’une rente d’accident du travail ou d’une maladie professionnelle, ou d’une pension pour invalidité correspondant à une incapacité physique d’au minimum 66,66% tout en étant en situation de maintien de droits. Ce capital décès correspond à 90 fois le gain journalier de base, calculé à partir des trois derniers bulletins de paie du défunt.

En tout état de cause, il vous sera ensuite nécessaire de vous adresser à une société spécialisée dans les pompes funèbres, tout en gardant à l’esprit que l’organisation d’une inhumation ou d’une incinération reste coûteuse.

Quel est le prix des funérailles ?

Le prix des funérailles varie selon une crémation ou une inhumation. En effet, pour une incinération, il faudra compter environ 2.500 Euros et pour une inhumation environ 3.000 Euros, variation qui s’explique par la différence du coût du cercueil, moins cher pour une crémation. Cependant, le prix pour une incinération peut augmenter en fonction de l’achat d’une cave-urne ou de la dispersion des cendres dans un autre lieu.








En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus - OK